Découvrir les villes et villages français

Avignon

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Située en Vaucluse (PACA), à la limite du Gard et de la région Languedoc-Roussillon, Avignon est célèbre à plus d'un titre: la majestueuse cité des Papes, le légendaire pont d'Avignon, le festival de théâtre international, les remparts d'Avignon protégeant un centre historique préservé (inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco)... et le mistral. La ville (pré)historique mérite un détour, le temps d'un week-end en pays avignonnais.

Légendaire: c'est le mot qui convient à  cette très ancienne cité de Provence, dont le site révèle des traces de présence humaine dès 3000 ans avant J.C.
Les premières fondations datant du néolithique (2000 ans avant J-C) font d'Avignon une des plus anciennes villes d'Europe. Les nombreux vestiges de ce passé historique s'ajoutent aux centres d'intérêts majeurs de la cité papale.

La Cité des Papes

Avignon devient cité des Papes en 1309, quand le pape Clément V s'y installe. Si le nomadisme des souverain pontificaux est alors courant, plusieurs raisons motivent le séjour longue durée de Clément V, premier des 9 papes qui occuperont Avignon par la suite, et feront de la cité la capitale de la chrétienté, avant de rendre la place à Rome, actuelle capitale des papes chrétiens.
Les motivations du pape Clément V  sont essentiellement politiques:

  • se protéger de complots à Rome, où le pouvoir du siège pontifical se dispute âprement,
  • marquer la souveraineté de la papauté face aux templiers, sur l'empire chrétien
  • contrebalancer le pouvoir royal de Philippe Le Bel, opposant et rival de la papauté.

Lien: Histoire de la papauté en Avignon

Le Palais des Papes et la cour d'honneur

De cette lignée de Papes, Avignon conserve le majestueux Palais des Papes, dont les impressionnantes murailles dominent la place du Palais, et la vieille cité médiévale entourée de superbes remparts.

Le palais épiscopal d'Avignon, cousin de la cité épiscopale d'Albi se visite à tout moment de l'année.  On peut aussi profiter de nombreux spectacles dans la cour d'honneur du palais des Papes, dans le cadre du festival de théâtre notamment.

Le festival de théâtre

La présence des papes en Avignon ont fait d'Avignon une ville culturelle. Tradition que la ville a toujours préservé: c'est encore aujourd'hui une ville d'étudiants. 
Outre ses universités et écoles, Avignon accueille dans ses remparts le festival international de théâtre, chaque année depuis sa création par l'acteur Jean Vilar et le TNP, en 1947.
Le festival de théâtre d'Avignon se déroule dans toute la ville, durant 1 mois, en été (Juillet). Chose à savoir des festivaliers (spectateurs et artistes): il existe 2 festivals en Avignon:

  • le festival IN: programmation officielle,
  • le festival OFF: programmation non officielle, mais dont le succès grandissant chaque année, confirme le OFF comme l'une des plus grandes scènes de théâtre temporaire en Europe, sinon mondiale...

Que ce soit pour l'officiel ou le non-officiel, la période du Festival de Théâtre confère à la ville une ambiance bien particulière intra-muros.

Les remparts d'Avignon

Avignon, c'est 2 villes: intra-muros, et extra-muros. Mieux vaut le savoir si on compte y séjourner en location de vacances, et surtout investir dans un logement étudiant.
Intra-muros, les tarifs de location ou d'achat immobilier explosent. Normal: on se trouve dans la vieille cité médiévale protégée derrière les remparts d'Avignon, qui entourent toujours la vieille ville.
Durant le festival de Théâtre, mieux vaut réserver longtemps à l'avance pour une location de vacances intra-muros.

La ville a dû s'étendre au-delà de ses remparts: extra-muros. Les deux gares SNCF se situent en-dehors de la ceinture des remparts: gare Centre à 3 minutes à pieds des remparts (trains régionaux et certains TGV), gare TGV (grandes lignes), située à 5 km des remparts, au sud-Est.

Les remparts d'Avignon, en excellent état, offrent 4 superbes portes. Longs de 4,3 km, leur construction démarre en 1355, sur l'ordre du pape Innocent VI (5ème pape d'Avignon), pour s'achever en 1370 sous le pontificat de Urbain V, son successeur. Ils se visitent gratuitement, et offre un panorama superbe en plusieurs points: sur la vieille ville d'Avignon, sur le Rhône, sur le pont d'Avignon.

Le pont d'Avignon: une légende

"Sur le pont d'Avignon, on y danse on y danse..." Cette ritournelle populaire témoigne de la célébrité du pont d'Avignon. Célébrité due au fait de ne pas pouvoir traverser le Rhône, et de pouvoir y danser tranquillement?
En fait, la chanson n'est pas tout à fait juste. On y dansait bien au pont d'Avignon (pont  Bézenet), mais dessous, à l'ombre de ses arches, où quelques guinguettes étaient installées, pour profiter de la fraîcheur des berges en été.

Lancé depuis la rive gauche du bras du Rhône au XIIème siècle (1177), large de 2,5 mètres le pont d'Avignon atteindra la rive droite en 1185. Ses 915 mètres de tablier en bois s'appuyait sur 22 arches, dont les piles étaient en pierre.

La légende: un berger, un chat, et le coup de pied du diable

La légende veut que la construction d'un pont originel, en cet endroit, fut à l'initiative du berger Petit Benoît (Bénézet en provençal), venu d'Ardèche, qui reçut l'ordre d'aller construire le pont, à l'âge de 12 ans. Un ordre émané de Dieu lui-même.

Un pacte avec le diable fut scellé pour y parvenir dans les temps. Mais au lieu de l'âme du constructeur, le Diable reçut celle d'un chat noir, qu'on envoya traverser le pont avant Bénezet.
Il faut savoir que le fourchu a pour habitude d'échanger la 1ère âme qui traverse un pont, quand on le sollicite pour aider à sa construction(*)...
De colère, le malin fit effondrer le tout premier pont Bénezet de l'histoire d'Avignon, d'un coup de pied rageur.

Dans les faits, ce sont les colères du Rhône, plus que celles du diable, qui ont eu raison du pont d'Avignon.

(*) Repris dans la légende de construction de nombreux ponts.

Les vestiges du pont d'Avignon

Reconstruit en totalité en pierre entre 1234 et 1237, le pont d'Avignon, seul passage entre le royaume de France et la cité des papes, devient un enjeu stratégique. Et un bon moyen de collecter des taxes des deux côtés du fleuve...

Détruit plusieurs fois par les crues du Rhône au cours des siècles, sa reconstruction fut abandonnée au cours du XVIIème siècle.

Des visites payantes permettent de voir de près les 4 arches restantes et la chapelle St-Benoît, vestiges de son glorieux passé.

 

 

Ajouter un Commentaire

Politesse et courtoisie. Pas de spam.
For spammers, notice that comments are not auto-published, and will be erased if not convenient to our policy.


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires